Mon étoile dorée

Superbe poème de Charlène Voirin

Charlène Voirin

J’ai longtemps habité loin d’une étoile dorée,
Qui, lorsque je marchais, lorsque je la regardais
Ne semblait rayonner que pour mon intérêt.
C’était une petite étoile rayonnante et fidèle,
Qui ne se souciait de rien de plus que d’être la plus belle.
Longuement j’ai espèré pouvoir la toucher,
La frôler, savoir ce que ça ferait.
Mais plus je m’approchais d’elle
Plus elle s’éloignait, ma petite rebelle !
Je n’ai pas pleuré, je n’ai pas espèré.
La regardait rayonner, me suffisait.

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s